Accueil > A chaque saison ses réflexes nutrition > Quand il fait chaud, gérer l’hydratation du cheval

Quand il fait chaud, gérer l’hydratation du cheval

Gérer la consommation d’eau :

De l’eau en quantité
un cheval peut consommer de 40 à 60 litres. La consommation d’eau s’amplifie si le cheval consomme de l’aliment et par temps chaud.

De l’eau de qualité
La température de l’eau de boisson devrait se situer entre 12 et 18°C. Trop froide, en particulier après une période d’efforts, elle perturbe le fonctionnement du tube digestif. Trop chaude, elle n’est pas consommée en quantité suffisante.

  • Notre conseil : Si son logement est équipé d’un abreuvoir automatique, vérifiez que votre cheval boit en quantité suffisante dans la journée en lui présentant un seau d’eau juste avant la distribution des aliments concentrés.

Gérer les pertes d’oligoéléments par la sueur :

Les besoins d’entretien en sel (chlorure de sodium) sont estimés de 25 à 30 grammes par jour. Ces besoins peuvent largement augmenter jusqu’à 70 grammes, en particulier en période de temps chaud, où la perte d’électrolytes, par la sueur augmente. Un manque de sel se traduit par une fatigue générale et une moindre résistance à l’effort. La mise à disposition d’un bloc à lécher riche en sel et en oligo éléments, à proximité du point d’abreuvement, permet à la majorité des chevaux de satisfaire ce besoin particulier.

  • Notre conseil :
    Mettre à disposition du cheval de l’eau de qualité en quantité suffisante.
    Mettre à disposition un bloc minéral Destrier +. Riche en sel, il stimule la consommation d’eau et apporte du magnésium et des oligo-éléments, sous forme chélatés qui garantit leur efficacité et permet de compenser les pertes plus importantes par la sueur.

Retrouvez les caractéristiques de Destrier + sur la fiche produit.