Gérer la mise à l'herbe au printemps - Destrier
Accueil > Les fourrages > Gérer la mise à l’herbe au printemps

Gérer la mise à l’herbe au printemps

Au vu de l’évolution de la composition de l’herbe au cours des saisons, il est important de ménager des transitions alimentaires afin de laisser le temps au système digestif du cheval de s’adapter à ces évolutions.

Dans la nature, la pousse de l’herbe et donc l’acclimatation du cheval à son évolution de composition se fait de façon très progressive.

Pour les chevaux à qui on redonne accès à l’herbe au printemps, il est fortement recommandé de respecter cette progressivité. Le plus sûr est de limiter le temps d’accès au pâturage en procédant à un lâcher progressif sur 2 à 3 semaines en augmentant chaque jour la durée.

Plus une herbe est jeune, plus elle est riche, notamment en sucres, particulièrement en fructanes, et plus elle peut déborder les capacités digestives du cheval et provoquer coliques puis fourbures. Les transitions alimentaires seront d’autant plus importantes à respecter lors de la mise à disposition d’une herbe jeune et rase.