Accueil > Alimentation des poulinières et jeunes – facteur de la croissance > Les caractéristiques nutritionnelles incontournables de la nutrition élevage

Les caractéristiques nutritionnelles incontournables de la nutrition élevage

4 familles de nutriments sont incontournables dans la nutrition de la poulinière et du jeune en croissance : 

  • l’énergie, 
  • les protéines, 
  • les macroéléments
  • les micronutriments.

Afin de comprendre le rôle de chacun de ces éléments, faisons le parallèle entre la construction d’édifices et les enjeux de la nutrition des juments en gestation ou lactation et des jeunes en croissance. Cette analogie nous permettra d’illustrer l’importance de l’apport de chaque nutriment.

Energie

C’est la main d’œuvre nécessaire à la construction de l’édifice.

Protéines

Ce sont les matériaux, les briques pour construire les muscles et la trame osseuse.

Macro Eléments 

En particulier Calcium, Phosphore, Magnésium, Sodium

Ce sont les matériaux, les briques pour construire le squelette et les articulations.

Micronutriments

Vitamines et Oligoéléments

Nécessaires en dose infinitésimale, ils garantissent un ciment de bonne qualité.

Ces illustrations permettent d’identifier facilement les conséquences liées à un programme nutritionnel bancal. A quoi sert :
la main d’œuvre s’il n’y a pas de matière pour construire ?
une belle construction si le ciment n’est pas de bonne qualité ?
un tas de briques si personne n’est disponible pour les assembler ?

Recommandations nutritionnelles pour chevaux d’élevage

Comment s’assurer que les composantes incontournables sont présentes en quantité adaptée dans la ration ?

Equilibre des apports en énergie et en protéines : MADC / UFC

Cette valeur permet de s’assurer du bon équilibre entre la quantité de briques disponibles et la main d’œuvre.
La valeur de ce rapport varie en fonction du stade physiologique de la jument, ainsi que de l’âge du jeune en croissance ==> Ration évolutive

Recommandations MADC UFC poulinièreRecommandations MADC UFC jeune

Taux de lysine

Les protéines sont constituées d’un ensemble d’acides aminés dont la lysine, qui sert de témoin pour évaluer la bonne qualité des protéines contenues dans l’aliment.
Si le taux de lysine est dans les normes recommandées, on s’assure que les protéines, donc les briques, sont de bonne qualité.

Equilibre Calcium Phosphore : Ca/P

Le calcium et le phosphore sont les éléments clés de la construction des os.
Manque de Calcium : rachitisme, manque de développement osseux.
Excès de Calcium : croissance hétérogène et de mauvaise qualité.
Excès de Phosphore : déséquilibre dans les ingrédients de fabrication de l’os, perturbe la croissance.

La valeur de ce rapport varie en fonction de l’âge du jeune en croissance.

Recommandations CA P jeune
Il est identique pour la poulinière quelque soit son stade physiologique
Recommandations CA P poulinière

Equilibre Zinc Cuivre : Zn / Cu

Le zinc et le cuivre sont les éléments clés de la construction des articulations (cartilage).
Manque de Cuivre : problèmes ostéo articulaires.
Excès de Zinc : freine l’assimilation du Cuivre.
Recommandations Zn Cu poulinière

 

Recommandations Zn Cu jeunes

Taux de vitamines A

Rôle prédominant dans la reproduction, la vision, l’intégrité des tissus…

Equilibre Ω6 / Ω3

Les acides gras Ω6 et Ω3 assurent deux rôles :
                            Les briques pour la construction de toutes les cellules composant l’organisme
                            Les messagers garantissant le bon fonctionnement des signaux hormonaux.

Les acides gras essentiels ne sont pas produits par l’organisme, il faut que le cheval les trouve dans son alimentation. Or ces acides gras interviennent dans des fonctions vitales :
               Ω3 : développement neuro végétatif, activation hormonale du cycle de reproduction.
               Ω6 : mise en sommeil des fonctions de reproduction et l’orientation du métabolisme vers le stockage des acides gras.

Pour info, la réglementation des laits infantiles impose un taux minimum d’ Ω3. Aucune préconisation n’entoure ce critère en nutrition équine mais Destrier s’est fixé un seuil minimum d’incorporation dans les aliments d’élevage pour garantir un bon développement neurovégétatif du poulain.

Oméga3 Oméga6

Important : l’équilibre des apports

La quantité de nutriments apportée est aussi importante que leur proportion relative dans la ration.
S’il y a carences, il manquera de la matière pour la construction
S’il y a excès, on entrave la bonne assimilation des nutriments, avec comme conséquence un ciment et des briques de mauvaise qualité.
C’est pour cela qu’il est important de regarder d’une part les apports en valeur absolue mais aussi les équilibres (ratios) de la ration.

Vigilance : Les aliments sont formulés pour apporter les justes quantités et couvrir ainsi parfaitement les besoins. Apporter des compléments en plus de ces aliments, sans que les besoins du cheval ne le nécessitent, engendre des déséquilibres.
Nécessité d’analyser de la ration dans son ensemble