Les oligo éléments chélatés

Dans la nature les oligo-éléments (Fer, Zinc, Manganèse, Cuivre…) se trouvent :

  • dans le sol, sous formes minérales, plus communément appelées sels minéraux (les formes les plus communes de sels minéraux sont les sulfates et les oxydes).
  • dans les végétaux, sous forme organiques, c’est-à-dire imbriqués, associés à des molécules biologiques, le plus communément des protéines.

Le cheval herbivore se nourrit donc d’oligo-éléments organiques qu’il ingère et digère avec les protéines dans lesquelles ils sont imbriqués.

Or les fourrages (herbe ou conservés) ne couvrent que partiellement les besoins des chevaux, en particulier en terme d’oligo-éléments. Pour garantir une couverture constante de ces besoins, les aliments complémentaires de fourrages apportent des oligo-éléments. Dans une ration type, environ 60% des oligo-éléments sont apportés par l’aliment concentré, 40% par les fourrages. Les taux d’incorporation des oligo-éléments dans les aliments sont encadrés par la législation.

Comme dans la nature, ces oligo-éléments peuvent être incorporés sous deux formes dans les aliments : minérale et chélatée

Apport sous forme minérale

Les oligo-éléments sont intégrés sous forme minérale, dans une grande part des aliments. Or ces formes minérales ne sont que moyennement bien absorbées par les chevaux :

  • Seul 30% des oligo-éléments apportés par la ration sont finalement valorisés lors de la digestion, 70% sont restitués à la nature
  • En plus de cette piètre absorption, de nombreuses interactions existent entre les différents oligo-éléments sous forme minérale. Trop de fer limite l’absorption du cuivre et du zinc et même avec certains minéraux tels Phosphore et Calcium…

 

Apport sous forme chélatée

Pour éviter les interactions entre les différents oligo-éléments et limiter les quantités rejetées, la recherche en nutrition animale a créé les chélates, qui miment la nature, en associant des formes minérales des oligo-éléments à des protéines (acides aminés).

Les oligo-éléments sont dits chélatés lorsqu’avant leur incorporation dans l’aliment, ils sont associés à une molécule organique (acides aminés purifiés, d’origine naturelle).

Graphique chélates

Cet apport sous forme chélatée, qualifiée d’organique (comme dans les végétaux) a un double intérêt :

  • Permettre une meilleur absorption des oligo-éléments (identique à celle des protéines, nettement supérieure à celle des sels minéraux). Lorsque les oligo-éléments sont chélatés, le rendement d’absorption peut être supérieur à 60 %.
  • Eviter les interactions entre les oligo-éléments de la ration

Pourquoi ne pas utiliser que des oligo-éléments sous forme chélatée ?

  • L’incorporation d’oligo-éléments sous forme chélatée engendre des coûts matières premières beaucoup plus importants. 
  • Afin de répondre aux différents besoins des chevaux et des attentes des propriétaires, le taux d’oligo-éléments chélatés intégrés dans les aliments varient afin d’obtenir un rapport qualité-prix de l’aliment optimal. 
  • Quelques soient les aliments Destrier et le taux d’oligo-éléments chélatés qu’ils contiennent, les normes officielles d’incorporation sont respectées.