Gestation M10

La période M10 correspond à la période d’un mois qui court du 10ème mois au poulinage à 11 mois.
La croissance du fœtus est tardive et exponentielle (les 2/3 de son développement se font au cours du dernier trimestre). A partir du 8 ème mois de gestation, les besoins de la poulinère augmentent pour couvrir le développement du fœtus qui pèse alors environ 8 kg. Ce dernier commence alors réellement sa croissance pour atteindre 50 kg à la naissance. Il prend donc plus de 40 kg dans les 3 derniers mois.

Les fourrages disponibles à ce moment là (saison hivernale) sont peu nutritifs (foin) ou disponibles en petite quantité (herbe d’hiver). L’apport de nutriments indispensables au bon développement du poulain s’en trouve donc limité.
A cela s’ajoute le fait que la capacité d’ingestion de la jument diminue, en raison de la place occupée par le fœtus dans l’abdomen qui comprime l’estomac, d’où l’importance de compléter l’apport de fourrage par un aliment spécifique (concentré en énergie et en micronutriment dans un petit volume) adaptée aux besoins de la poulinière.
Une alimentation équilibrée le dernier mois de gestation permettra également de favoriser le transfert d’immunité de la mère au poulain via un colostrum de qualité en quantité suffisante.

Les clefs d'un programme alimentaire en fin de gestation

  • Limiter l’apport en glucides et notamment en amidon (qui en excès, diminue la qualité du colostrum et majore les problèms d’ostéochondrose (OCD)):
    Maximum 2g/ kg PV* amidon/ jour
    Maximum 1g/ kg PV* amidon/ repas
    Pour des poulinières ayant un colostrum de qualité médiocre ou prédisposées à faire des poulains présentant de l’OCD, ces recommandations sont divisées par 2.
  • Equilibrer les sources d’amidon (différentes céréales) et limiter l’amidon très digestible (avoine, blé, céréales floconnées) qui favorise les pics de glycémie
  • Substituer une partie de l’énergie glucidique par de l’énergie lipidique (matières grasses)
  • Favoriser l’apport en acides gras essentiels et notamment en omégas-3
  • Favoriser l’apport de protéines de haute qualité riches en acides aminés indispensables (lysine, méthionine)
  • Optimiser les apports en minéraux et oligoéléments
  • Sécuriser les apports en vitamines, notamment A, D et E.
  • Favoriser l’apport de probiotiques (levures vivantes)
  • Distribuer le fourrage en quantité suffisante :
    Quantité fourrage = 1,5% PV* en MS**/jour

*PV = Poids Vif
**MS = Matière sèche

Programme alimentaire

Pour une poulinière de 500 kg, sur la période de gestation M10, poulinage tardif

Ration

Poulifoal
Aliment

Destrier POULIFOAL : 4L /jour

Amidon : 700 g/jour

Fourrage

Foin : >8 kg/jour

ou Herbe pâturée : 10 h/jour (30 à 40 kg/jour)
ou Enrubanné : 10 kg/jour

Types et variétés :

La luzerne dispose d’un excellent pouvoir tampon.

L’origine et la qualité d’un fourrage peuvent faire varier substantiellement les paramètres nutritionnels d’un programme alimentaire 

Eau

Eau propre et tempérée à volonté

Répartition journalière
  • Matin

    Foin : 4kg


    +1h
    1,5L de POULIFOAL

  • Soir

    Foin : 4kg


    +1h
    1,5L de POULIFOAL

Ce programme alimentaire doit être ajusté en fonction du poids de la poulinière, de son état corporel et de la date de poulinage (précoce ou tardif).
Un léger amaigrissement de la jument en hiver n’est pas préjudiciable au bon développement du futur poulain

Apport nutritionnels de la ration

Cette ration contient en moyenne : 6,3 UFC(1) et 570 g MADC(2)(3)

(1) UFC = Unité Fourragère Cheval, correspond à la valeur énergétique d’un kilo d’orge standard (soit 2200 kcal d’énergie nette chez le cheval à l’entretien).
(2) MADC = Matière Azotée Digestible Cheval, système d’évaluation des besoins et des apports protéiques établi par l’INRA
(3) Calculé pour un foin de pré moyennement nutritif à 0,65 UFC et 35 g MADC/ kg MS, la qualité du fourrage pouvant faire varier notablement les paramètres nutritionnels de la ration.

Programme alimentaire Pour une poulinière de 500 kg, sur la période de gestation M10, poulinage tardif
Ration
Aliment Poulifoal
Destrier POULIFOAL : 4L /jour

Amidon : 700 g/jour

Fourrage Foin : >8 kg/jour

ou Herbe pâturée : 10 h/jour (30 à 40 kg/jour)
ou Enrubanné : 10 kg/jour

Types et variétés :

La luzerne dispose d’un excellent pouvoir tampon.

L’origine et la qualité d’un fourrage peuvent faire varier substantiellement les paramètres nutritionnels d’un programme alimentaire 

Eau

Eau propre et tempérée à volonté

Répartition journalière

  • Matin

    Foin : 4kg


    +1h
    1,5L de POULIFOAL

  • Soir

    Foin : 4kg


    +1h
    1,5L de POULIFOAL

Ce programme alimentaire doit être ajusté en fonction du poids de la poulinière, de son état corporel et de la date de poulinage (précoce ou tardif).
Un léger amaigrissement de la jument en hiver n’est pas préjudiciable au bon développement du futur poulain

Apport nutritionnels de la ration

Cette ration contient en moyenne : 6,3 UFC(1) et 570 g MADC(2)(3)

(1) UFC = Unité Fourragère Cheval, correspond à la valeur énergétique d’un kilo d’orge standard (soit 2200 kcal d’énergie nette chez le cheval à l’entretien).
(2) MADC = Matière Azotée Digestible Cheval, système d’évaluation des besoins et des apports protéiques établi par l’INRA
(3) Calculé pour un foin de pré moyennement nutritif à 0,65 UFC et 35 g MADC/ kg MS, la qualité du fourrage pouvant faire varier notablement les paramètres nutritionnels de la ration.

Bonnes pratiques

Le respect des bonnes pratiques est aussi important que le prrogramme alimentaire en tant que tel.

À la distribution
  • Fractionner au maximum la distribution des repas pour en limiter la taille : pas plus de 0,5% PV/repas (2,5 kg pour une poulinière de 500 kg)
  • Respecter l’ordre de distribution suivant : fourrage au moins 1h avant l’aliment
  • Eviter les périodes de jeûne : pas plus de 4h à 6h sans fourrage.
  • Lors du passage sur la ration « Lactation M1 », augmenter progressivement la dose de POULIFOAL sur les 4 jours suivant le poulinage.
  • Si un changement d’aliment doit avoir lieu durant la gestation ou au moment du poulinage, respecter une transition alimentaire d’au moins 10 jours
À l’écurie
  • Limiter le confinement au box, favoriser les sorties au pré

Ajustements et alternatives

PREMIUM ELEVAGE

une excellente alternative au POULIFOAL, pour les poulinières de races près du sang et de courses (poulinages précoces, croissance rapide avec mise à l’entraînement précoce), ayant un colostrum de qualité ...
Voir la page

VITALITY

Si la ration de la poulinière est constituée uniquement de fourrage, sécuriser les apports en micronutriments : VITALITY : CMV (Concentré Minéral et Vitaminique)
Voir le complément

MINERAL TRADI

Si la poulinière est nourrie avec une ration « traditionnelle » (céréales et fourrages), sécuriser les apports en micronutriments : MINERAL TRADI : CMV (Concentré Minéral et Vitaminique)
Voir le complément