Myosite récurrente de type RER pour un galopeur

La myosite est une maladie musculaire qui provoque des crampes très douloureuses chez le cheval.
Comme leur nom l’indique, les formes récurrentes sont caractérisées par des récidives fréquentes.
Il en existe deux : la RER (Rhabdomyolyse d’Effort Récidivante) et la PSSM (Myopathie à Stockage de PolySacharrides) qui nécessitent des prédispositions génétiques.

La cause exacte de la RER n’est pas connue mais on suspecte une anomalie dans la régulation du calcium intra-cellulaire responsable de la contraction musculaire.
Les races prédisposées sont les pur-sangs anglais et arabe ainsi que les trotteurs. Les juments sont plus touchées que les mâles. La nervosité du cheval semble également être un facteur prédisposant.
Le diagnostic de certitude est histologique (biopsie musculaire). On observe des lignées prédisposées suggérant une origine généatique, mais pour l’instant, aucun gène n’a été mis en évidence.

Les clefs d'un programme alimentaire préventif pour la RER

  • Limiter l’apport en glucides et notamment en amidon :
    Maximum 1g/ kg PV* amidon/ jour
    Maximum 0,5g/ kg PV* amidon/ repas
  • Pour des chevaux de course, très sollicité, il est souvent difficile de couvrir les besoins énergétiques tout en respectant les recommandations liées à la quantité d’amidon. Tout est donc affaire de compromis.
  • Equilibrer les sources d’amidon (différentes céréales) et favoriser l’amidon moins digestible (orge) pour limiter la sécrétion d’insuline.
  • Substituer une partie de l’énergie glucidique par de l’énergie lipidique (matières grasses)
  • Optimiser l’apport en antioxydants (Vitamine E, Sélénium, Triplox) afin de protéger le muscle contre le stress oxydatif.
  • Apporter une grosse quantité de fourrage :
    Quantité fourrage = 2% PV* en MS**/jour
    Limiter l’apport en glucides en trempant le foin
  • En période de repos, diminuer la ration de concentrés

*PV = Poids Vif
**MS = Matière sèche

Programme alimentaire

Pour un galopeur de 450 kg (poids de forme), avec une activité intense (course)

Ration

Racing Fiber
Aliment

Destrier RACING FIBER : 8L/ jour

Amidon : 930 g/jour

 

Fourrage

Foin : >8 kg/jour

Faire tremper le foin 5 à 10h afin d’en diminuer la teneur en glucides.
ou Enrubanné : 10 kg/jour

Types et variétés :

Privilégier un foin de graminées plutôt qu’un foin de luzerne.
Limiter le pâturage en herbe (surtout au printemps où l’herbe est riche en glucides).

L’origine et la qualité d’un fourrage peuvent faire varier substantiellement les paramètres nutritionnels d’un programme alimentaire 

Eau

Eau propre et tempérée à volonté

Répartition journalière
  • Matin

    2 kg de foin


    +1h
    2L de RACING FIBER

  • Midi

    3 kg de foin


    +1h
    3L de RACING FIBER

  • Soir

    3 kg de foin


    +1h
    3L de RACING FIBER

Ce programme alimentaire doit être ajusté en fonction du poids du cheval, de son état corporel et de son activité physique.
Pour tout conseils en nutrition relatifs à une pathologie, il est recommandé de demander conseil à son vétérinaire.

Apport nutritionnels de la ration

Cette ration contient en moyenne : 8,3 UFC(1) et 850 g MADC(2)(3)

(1) UFC = Unité Fourragère Cheval, correspond à la valeur énergétique d’un kilo d’orge standard (soit 2200 kcal d’énergie nette chez le cheval à l’entretien).
(2) MADC = Matière Azotée Digestible Cheval, système d’évaluation des besoins et des apports protéiques établi par l’INRA
(3) Calculé pour un foin de pré standard à 0,6 UFC et 53g MADC/ kg MS, la qualité du fourrage pouvant faire varier notablement les paramètres nutritionnels de la ration.

Programme alimentaire Pour un galopeur de 450 kg (poids de forme), avec une activité intense (course)
Ration
Aliment Racing Fiber
Destrier RACING FIBER : 8L/ jour

Amidon : 930 g/jour

 

Fourrage Foin : >8 kg/jour

Faire tremper le foin 5 à 10h afin d’en diminuer la teneur en glucides.
ou Enrubanné : 10 kg/jour

Types et variétés :

Privilégier un foin de graminées plutôt qu’un foin de luzerne.
Limiter le pâturage en herbe (surtout au printemps où l’herbe est riche en glucides).

L’origine et la qualité d’un fourrage peuvent faire varier substantiellement les paramètres nutritionnels d’un programme alimentaire 

Eau

Eau propre et tempérée à volonté

Répartition journalière

  • Matin

    2 kg de foin


    +1h
    2L de RACING FIBER

  • Midi

    3 kg de foin


    +1h
    3L de RACING FIBER

  • Soir

    3 kg de foin


    +1h
    3L de RACING FIBER

Ce programme alimentaire doit être ajusté en fonction du poids du cheval, de son état corporel et de son activité physique.
Pour tout conseils en nutrition relatifs à une pathologie, il est recommandé de demander conseil à son vétérinaire.

Apport nutritionnels de la ration

Cette ration contient en moyenne : 8,3 UFC(1) et 850 g MADC(2)(3)

(1) UFC = Unité Fourragère Cheval, correspond à la valeur énergétique d’un kilo d’orge standard (soit 2200 kcal d’énergie nette chez le cheval à l’entretien).
(2) MADC = Matière Azotée Digestible Cheval, système d’évaluation des besoins et des apports protéiques établi par l’INRA
(3) Calculé pour un foin de pré standard à 0,6 UFC et 53g MADC/ kg MS, la qualité du fourrage pouvant faire varier notablement les paramètres nutritionnels de la ration.

Bonnes pratiques

Le respect des bonnes pratiques est aussi important que le prrogramme alimentaire en tant que tel.

À la distribution
  • Fractionner la distribution des repas (minimum 3 repas par jour)
  • Respecter des transitions alimentaires longues d’au moins 14 jours pour les concentrés et d’au moins 5 jours pour les fourrages
  • Donner si possible du foin préalablement trempé à volonté pour occuper et tranquiliser le cheval.
    Coup de pouce : le filet à foin qui augmente le temps de prise alimentaire et diminue le stress.
  • Nourrir à heure fixe par la/les mêmes personnes
À l’écurie
  • Limiter au maximum les sources de stress :
    – Loger le cheval dans la partie la plus calme de l’écurie
    – Permettez au cheval des interactions avec ses congénères
    – Limiter le confinement au box (moins de 12h par jour), favoriser les sorties au paddock
À l’entrainement
  • Eviter les jours de repos au box, sans exercice
  • Sortir le cheval quotidiennement à heure fixe
  • Reprenez le travail très progressivement sur plusieurs jours après une période de repos ou après une crise de myosite
  • Réaliser un échauffement long
  • Permettre au cheval de se relâcher pendant la séance
  • Effectuer une récupération active après un effort intense
  • Utiliser un couvre-rein par temps froid
  • Pour les pur-sangs, éviter de « se battre » avec le cheval pour tenter à tout prix de le maintenir à une allure modérée (le stress généré à cette occasion est souvent responsable de l’apparition d’une crise)

Ajustements et alternatives

Tout programme alimentaire respectant une quantité ajustée sur les besoins du cheval, assurant une quantité suffisante de fourrage et évitant la déshydratation peut convenir.

POWER SAVE

Peut être une alternative au RACING FIBER pour les chevaux nécessitant une ration légèrement plus riche en énergie glucidique (exercice très intense, tempérament froid etc) ou pour les propriétaires ayant ...
Voir la page

Huile végétale

pour enrichir un peu la ration en énergie sans augmenter la quantité d’amidon, ajouter 75 à 200 mL d’huile par jour (répartis sur chaque repas). On peut aller jusqu’à 100 ...
Voir l'ingrédient

VITALITY : CMV

Si la ration du cheval est constituée uniquement de fourrage, sécuriser les apports en micronutriments. riche en antioxydants (Vitamine E, Sélénium, Curcuma)
Voir le complément

MINERAL TRADI : CMV

Si le cheval est nourri avec une ration « traditionnelle » (céréales et protéagineux), sécuriser les apports en micronutriments riche en antioxydants (Vitamine E, Sélénium, Triplox : Chardon-Marie et Ginko Biloba)
Voir le complément